Le bon choix

SAMEDIA aux côtés des champions du monde paysagistes !

Vendredi 22 novembre 2019

Contenu de l'actualité

Nous avons eu la chance d'interviewer Mario ENZ et Fabian HODEL, champions du monde des paysagistes aux WORLDSKILLS 2019*. Ils utilisent des scies sur table SAMEDIA. Découvrez l'histoire des champions, avant un prochain focus sur nos machines.

Qu’est-ce qui vous a motivés pour participer aux championnats du monde des WORLDSKILLS, dans la catégorie Paysagistes ?

Mario : suite à mes bons résultats en fin d’apprentissage de paysagiste, j’ai eu envie de passer les qualifications internes en Suisse centrale pour participer aux championnats suisses. J’ai vécu cette aventure avec Fabian, camarade de section. Nous avons gagné les championnats suisses, ce qui nous a permis d’être sélectionnés de fait pour les championnats du monde 2019 à Kazan.

SAMEDIA aux côtés des champions du monde paysagistes 2019
Mario & Fabian,
champions du monde

Fabian : ce qui m'a motivé ? Pour être franc, personne ne songeait vraiment aux WORLDSKILLS au départ. Comme pour Mario, à la suite de mes bons résultats de formation, la fédération Jardin Suisse de Suisse centrale m’a proposé de passer les concours régionaux. Ce n’est qu’ensuite que j’ai passé et gagné avec Mario les championnats suisses, qui nous ont qualifiés pour les WORLDSKILLS 2019.

 

Comment vous-êtes vous préparés aux WORLDSKILLS ?

Mario : à fond pendant 5 mois ! Comptez au moins 500 heures de travail avec Fabian, et à ajouter au travail quotidien. Notre vie se résumait à un mot : training ! Pas de vacances cet été… Mais nous avons eu la chance d’être entraînés par les experts du centre de formation de Suisse centrale, en lien avec nos sponsors et partenaires de la branche verte. C’était optimal. Quand nous avons su qu’on allait participer à ces championnats du monde, c’était aussi un honneur de se dire qu’on allait porter les couleurs de notre pays, la Suisse.

Fabian : oui, c’est bien résumé et je confirme pour le training intensif ++ !

Concrètement, quels sont les travaux que vous avez-eu à faire pendant les WORLDSKILLS ? 

Fabian : Dès qu’on a reçu le dossier et les plans au concours des WORLDSKILLS on s’est mis à construire plusieurs ouvrages en moins de 21 heures : on a construit des surfaces et un mur de granit, des dalles de béton, un étang avec un ruisseau, une cascade avec sa pompe électrique, un pont en bois et ses bordures en métal et cuivre. C’est parce que nous avons pu finir dans les temps et avec une qualité professionnelle que nous avons pu gagner la médaille d’or.

Mario : Un paquet de travaux ! Comme Fabian l’a dit, on a dû faire des travaux en pierre naturelle, créer un étang, etc. On a même disposé des plantes autour, pour la touche finale.

 

Qu’est-ce que ce titre représente pour vous ?

Mario :  c’est juste un rêve ! Tu te dis qu’il n’y a qu’une équipe qui a la médaille d’or cette année et pour 4 ans, que c’est ton équipe, celle de ton pays. Après, cette récompense n’est pas le fruit du hasard mais la récompense d’un travail intensif et rigoureux. Et au-delà de la médaille ou du mérite personnel, j’étais simplement fier pour ma discipline de paysagiste, pour la reconnaissance du métier et de ses valeurs de discipline et d’endurance.

Fabian : c’est clair qu’on se sentait tellement responsables en portant nos couleurs, que c’était vraiment émouvant de voir le drapeau suisse s'élever au rythme de l’hymne national. Cette victoire est aussi pour moi une réussite en tandem, avec Mario mon collègue. C’est vraiment une médaille gagnée en tandem.

 

Et maintenant, qu’allez-vous faire ?

Fabian : je pense qu’on va suivre des formations professionnelles complémentaires de technicien paysagiste, entre autres. On n'a jamais fini d'apprendre et de se perfectionner.

Quels sont les matériaux que vous travaillez au quotidien ?

Mario : tous types de pierres naturelles, des ciments, pavés, dalles, du bois. Et de plus en plus, des grès cérames pour les extérieurs et des métaux pour les clôtures.

 

Pouvez-vous nous décrire la scie sur table idéale ? Quels seraient ses atouts ?

Mario : Tout d’abord, une machine compacte. Mais aussi solide, performante dans le maximum de matériaux, et avec une coupe précise. Une tête pivotante serait un plus pour les coupes en biais, même si ce n’est pas vital. Ou encore la capacité de couper des dalles de plus en plus grandes tout en restant précis. Enfin, ce serait parfait d’avoir une batterie (accumulateur) intégrée à la table pour plus d’autonomie.

Fabian : la scie sur table idéale ? D’emblée, je pense plutôt à une table avec rail qu’à une table roulante. Avec la possibilité d’ajouter une extension, de couper en biais de 0 à 45°. A la solidité et la précision incontournables qu’évoquait Mario, j’ajouterais enfin la facilité de transport et l’ergonomie. Elle doit pouvoir être montée, utilisée et démontée par une seule personne, simplement.

 

Que penseriez-vous d’une machine qui pourrait couper à sec comme à eau ?

Mario : c’est sûr que ce serait bien, en hiver et pour certains matériaux. Mais reste la question de l’évacuation des poussières. Comment faire ?

Fabian : je confirme. En principe, couper à sec c’est mieux, mais à la seule condition de contrôler les émissions de poussière. Le problème, c’est que ce type de machines n’existe pas, à ma connaissance, ou alors que les résultats ne sont pas encore vraiment probants.

 

*Les WORLDSKILLS sont des championnats internationaux des métiers qui se déroulent tous les 4 ans, pendant une semaine. C’est le plus grand concours des métiers au monde. L’édition 2019 avait lieu à Kazan (Russie, Tatarstan) du 22 au 27 août. Plus de 1300 compétiteurs venus de 80 pays se sont disputés dans 50 disciplines différentes. La prochaine édition aura lieu en 2023 à Lyon, non loin du Salon PAYSALIA ...


Crédit photo : Gion PFANDER


> Découvrez nos scies sur table et autres produits dédiés aux paysagistes.

> Plus d'infos sur PAYSALIA

 > Contacter SAMEDIA pour une DEMO.

 

X