Le bon choix

FOOT - Victoire à la Beaujoire en rouge et noir

Mercredi 18 avril 2018

Contenu de l'actualité

SAMEDIA était bien présente dans les tribunes de la Beaujoire pour assister au mythique match de demi-finale de la Coupe de France 2018 entre les Herbiers et Chambly, ce 17 avril. Un match historique dans une ambiance survoltée, se terminant sur un 2-0 magistral en faveur des rouges et noirs.

Les rouges et noirs entrent dans l'Histoire

Les rouges et noirs au Stade de France le 8 mai 2018Toute la Vendée ou presque s'était réunie à la Beaujoire à Nantes pour ce match unique.

Unique à plusieurs titres : première fois qu'une demi-finale se déroulait entre 2 équipes de niveau National, première fois que le club Vendée Les Herbiers Football arrivait à ce stade de la compétition, première fois que 35 000 vendéens se retrouvaient en même temps dans ce haut lieu du football nantais, fief du FC Nantes.

Ajoutez à ça une météo de rêve et vous aviez tout pour favoriser la convivialité. Surtout quand votre équipe vous ramène 2-0 sur un plateau, grâce aux buts de David et Gboho.

"Une ambiance de dingue, je suis un habitué de ce stade, mais là je n'ai jamais vu ça !" rapporte un de nos collègues qui a savouré ce match comme aucun autre. "Je n'ai plus d'oreilles !" nous confie un autre, eu égard au volume sonore des clameurs ininterrompues du public.

Victoire des Herbiers

Ce soir là, le match était pour les Herbiers, de l'aveu même de l'entraîneur de Chambly.  Selon lui, les occasions étaient à peu près également réparties entre les deux équipes, mais les tirs herbretais rentraient quand les autres passaient juste à côté, et le 12e homme était très largement acquis à la cause vendéenne.

Pas de regret trop marqué pour Chambly, qui aura tout de même joué un beau match et terminé une aventure plus qu'honorable en demi-finale. "Ce n'était pas notre soir" ponctuait Bruno LUZI, l'entraîneur de Chambly.

Dans le public, ce match sonnait aussi la fin d'un autre match d'image entre les chanteurs Philippe Katerine (pro Herbiers) et Francis Lalanne (pro Chambly) qui se livraient depuis quelques semaines un duel épique et foutraque par médias interposés. Pendant la rencontre sportive, les images montraient un Lalanne pétrifié, les bras en croix, quand Katerine arborait un sourire goguenard.

2-0 pour les Herbiers

Changement d'échelle

Habitués à jouer devant 1 500 personnes, les rouges et noirs ont bien géré le stress et l'excitation ce soir devant 36 000 personnes à la Beaujoire., dont 35 000 "rouges et blancs" vendéens. Au stade de France, ils seront 80 000 dans les gradins, et il va falloir jouer contre le PSG ou Caen, des équipes de Ligue 1.

Une issue favorable aux vendéens semble difficile à imaginer au vu d'un tel décalage de niveau entre les équipes en jeu, mais quoique nous réserve la rencontre du 8 mai (date symbolique s'il en est), le VHF sera déjà entré dans l'Histoire.

Cette récompense est méritée. Elle est due à un travail remarquable mené par Stéphane Masala et ses hommes, qui ont su faire des prouesses sur le gazon, du formidable goal Mathieu PICHOT aux attaquants comme Kevin ROCHETEAU, capables de passer 3 hommes en un instant. Ils ont surtout su faire rêver de nombreux herbretais et vendéens, dont nos collègues de SAMEDIA !

Rendez-vous le 8 mai pour la fin de la saga à St Denis, mais le cru 2018 aura été excellent. Les rouges et noirs vont se retrousser les chaussettes et peuvent nous offrir encore du grand spectacle. Laissons le mot de la fin à Masala : "C'est beaucoup de fierté. On va aller à Paris jouer la finale (...) On préparait ce match depuis 48 jours !".

Revivez en images ce moment historique grâce aux vues sur le vif prises par plusieurs salariés de SAMEDIA (merci à eux !) :

 

MERCI LE V.H.F !

 

 

X